Les échappées intérieures

Echappées intérieures

Pendant cette période de confinement, le Théâtre du Préau souhaite maintenir le lien avec vous, et continuer le mouvement artistique. Parce qu’il ne vous est plus possible de venir au Préau, c’est le Préau qui vient à vous ! Les Echappées intérieures ce sont des surprises (virtuelles) imaginées avec les artistes associés du Préau, ceux qui ont rythmé la saison 2019-2020 ou qui seront accueillis au théâtre en 2020-2021, en attendant de pouvoir retrouver le chemin des salles de spectacle et goûter la joie de se réunir à nouveau.

Ces échappées prennent plusieurs formes.

Sur les réseaux sociaux : avec des vidéos d’artistes prises de chez eux, permettant de partager des textes ou des musiques qu’ils affectionnent ou qu’ils ont eux-mêmes écrit, des captations de spectacles et des textes d’auteurs associés téléchargeables en intégralité.
Une série audio pour le très jeune public – « La Vie des bruits » - proposée par Najda Bourgeois – comédienne permanente du Préau, à écouter en famille chaque samedi.
Par téléphone – « AU BOUT DU FIL » : afin de maintenir un contact privilégié avec vous et offrir une parenthèse poétique à ceux qui n’auraient pas accès aux réseaux sociaux, les comédiens permanents du Préau propose de vous appeler et vous faire entendre un extrait de théâtre, un poème, un conte...
Renseignement/ Inscriptions par téléphone au 06 18 69 80 07.
Une invitation à l’écriture auprès des adolescents : Le Préau propose aux adolescents de Vire d’écrire un texte sur ce qu’ils vivent durant cette période de confinement, ce à quoi ils sont confrontés, ce qu’ils en ont retiré. Le format est libre : lettre ouverte, poème, slam, chanson... Écrit ou filmé.
Envoi des propositions : Marine Costard - m.costard@lepreaucdn.fr - 06 18 69 80 07

  • #43

    Les Echappées intérieures #43

    Le Préau a invité des adolescent.es de Vire et ses environs à choisir l'un des textes d'auteur.es accueilli.es sur la saison 2020/2021 et à rédiger une "Lettre à l'auteur". En vidéo, ils.elles expriment leurs ressentis, leurs questionnements et les émotions que la lecture a fait émerger.

  • #42
    Laurent

    Les échappées intérieures #42

    De retour au Préau, l'équipe prépare activement la saison 20-21. Et nous avons souhaité vous révéler ce qu'il se passe en coulisses, avec des (auto)portraits de l'équipe à découvrir !

    N°1 : (Auto)portrait de Laurent Poussier

    Peux-tu te présenter en quelques mots ?
    Je suis Laurent, régisseur lumière.

    Pourquoi ce choix d'autoportrait ?
    Pour faire plaisir à mes collègues des relations avec les publics !

    C'est quoi ton métier ? Qu'est-ce qui te plaît le plus ?
    Mon métier (régisseur lumière) consiste à mettre en œuvre des appareils d’éclairage, élaborer des effets lumière, les restituer au moment opportun pendant les représentations. Ce qui me plait le plus dans ce métier, c'est le contact avec les gens.

    Sur quoi travailles-tu actuellement ?
    Sur l’élaboration de la prochaine création de Lucie Berelowitsch, VANISH, dont la première aura lieu le 1er octobre 2020.

    Comment envisages-tu la saison 20-21 ?
    Ensoleillée !

    Ton meilleur souvenir au Préau ?
    Il y a plein de meilleurs souvenirs.

    Philippe te pose la question suivante : comment nous imagines-tu dans 20 ans, quand nous serons vieux ?
    Mais j'ai 50 ans, je suis déjà vieux, ou pas...

  • #41

    Les Echappées intérieures #41

    Le Préau a invité des adolescent.es de Vire et ses environs à choisir l'un des textes d'auteur.es accueilli.es sur la saison 2020/2021 et de rédiger une "Lettre à l'auteur". En vidéo, ils.elles expriment leurs ressentis, leurs questionnements et les émotions que la lecture a fait émerger.

  • #40
    Philippe

    Les Echappées intérieures #40

    De retour au Préau, l'équipe prépare activement la saison 20-21. Et nous avons souhaité vous révéler ce qu'il se passe en coulisses, avec des (auto)portraits de l'équipe à découvrir !

    N°1 : (Auto)portrait de Philippe Luciat-Labry

    Peux-tu te présenter en quelques mots ? Pourquoi ce choix d'autoportrait ?
    Rester ouvert, ne pas s’enfermer, nulle part, jamais, rester ouvert à l’autre, celui que l’on découvre, celui qui nous étonne comme cet homme, toujours souriant, dans sa petite échoppe associative perdue au cœur des quartiers populaires du centre d’Istanbul, cette ville Monde aux mille visages…

    C'est quoi ton métier ? Qu'est-ce qui te plaît le plus ?
    Mon métier (administrateur général), au-delà de la gestion d’une maison de théâtre, est trop divers pour pouvoir en faire une description exhaustive, aussi je m’arrêterai à son aspect le plus fédérateur qui consiste pour moi à rapprocher, rapprocher les personnes, rapprocher les esthétiques, rapprocher les points de vues, se rapprocher de soi-même dans un rapport au Monde qui produise.

    Sur quoi travailles-tu actuellement ?
    J’ai beaucoup travaillé sur les outils budgétaires dernièrement, les outils sont essentiels pour asseoir ou compléter notre vision, ils servent à modeler le changement, à l’accompagner en ce qu’ils rassurent.

    Quel est ton rapport au théâtre ?
    Le Théâtre est pour moi un lieu, un espace de vie foisonnant, celui de la rencontre autour des arts, de la pensée, de la relation aux autres…

    Ton meilleur souvenir au Préau ?
    Lazare, son engagement, sa folie créatrice, sa façon de jouer avec l’autre, en le surprenant toujours, tout en restant dans une pensée qui questionne…

    Adèle te pose la question suivante : si tu rencontrais Molière, que lui dirais-tu ?
    Si je rencontrais Molière, je lui demanderais ce qu’il pense de notre engagement, de notre lien aux publics, de notre lien au territoire…

  • #39

    Les Echappées intérieures #39

    Halloween Together est la nouvelle création de la compagnie normande DIPLEX que le Préau aura plaisir d'accueillir la saison prochaine !
    A cette occasion, l’autrice et metteuse en scène Céline Ohrel avait envie de nous partager cette vidéo. Intitulée La mer, elle a été créée à partir d’images tournées à Arromanches lors d’une résidence d’écriture, sur une musique originale du compositeur belge Thomas Turine.

  • #38

    Les Echappées intérieures #38

    La vie des bruits, c'est une série audio imaginée par Najda Bourgeois, comédienne permanente du Préau, spécialement pour les tout-petits !

    "Tout commence chez soi, tout commence en portant attention aux petites choses, tout commence avec tes oreilles et ton imagination"

    Une histoire de 3 à 8 minutes, à écouter après la sieste à 16h30.

    La création de cet épisode :
    Jingle de Romain Tiriakian
    Musiques et montage de Baptiste Mayoraz
    Scénario, voix et bruitages de Najda Bourgeois
    Chorale de voix de la famille Harad-Bourgeois-Gautier

  • #37
    Autoportrait Adèle

    Les Echappées intérieures #37

    De retour au Préau, l'équipe prépare activement la saison 20-21. Et nous avons souhaité vous révéler ce qu'il se passe en coulisses, avec des (auto)portraits de l'équipe à découvrir !

    N°1 : (Auto)portrait d'Adèle Thivillier

    Peux-tu te présenter en quelques mots ? Pourquoi ce choix d'autoportrait ?
    En quelques mots : sourire, soleil, scoutisme, théâtre et cookies. Pour le portrait, je trouve que l'illustratrice Chantal Dana a très bien compris et représenté le flou de ma coupe de cheveux.

    C'est quoi ton métier ? Qu'est-ce qui te plaît le plus ?
    Je suis attachée aux relations avec les publics. C’est-à-dire que je travaille avec différents partenaires (scolaires, associatifs…) pour ouvrir le théâtre au plus grand nombre et pour que de nouveaux publics puissent découvrir les joies du spectacle vivant. Ce qui me plaît le plus, c’est entendre les réactions des spectateurs juste après les pièces.

    Sur quoi travailles-tu actuellement ?
    Je (télé)travaille sur les Echappées intérieures et sur des projets avec des adolescent.es. Je réfléchis pour la saison prochaine à tout ce qui peut s'imaginer autour des spectacles, à Vire et dans le Bocage avec nos partenaires PNR (Pôle National de Ressources du spectacle vivant en milieu rural). 

    Quel est ton rapport au théâtre ?
    J’ai pratiqué dès mes 13 ans le théâtre puis l’improvisation théâtrale en amatrice, c’est par ce biais là que j’ai découvert le plaisir d’aller voir du théâtre. Puis, par mes études, j’ai trouvé une formation qui me permet de travailler dans un théâtre. Je connais et j’aime donc la scène, la salle et les coulisses !

    Ton meilleur souvenir au Préau ?
    J’ai rejoint le Préau seulement 3 semaines avant d’être confinée, mes souvenirs n’y sont donc pas très nombreux. Le meilleur d’entre eux est peut-être la première fois que j’ai vu la grande salle et visité les coulisses et grills. Toujours un peu émouvant.

    Quel collègue sera le prochain ? Et à quelle 6ème question devra-t-il répondre ?
    Philippe : si tu rencontrais Molière, que lui dirais-tu ?

  • #36
    You perform

    Les Echappées intérieures #36

    YOU PERFORM est une rencontre artistique européenne pour les jeunes de France, Allemagne, Hongrie, Pays-Bas et Serbie et vise la créativité, l'expression de soi et le dialogue interculturel. 

    Le Préau, en collaboration avec l a c a v a l e, a intégré pour la saison 2019/2020 le projet avec 7 autres théâtres européens. 

    La finale de YOU PERFORM devait avoir lieu à Hambourg le 26 mai dernier, réunissant les adolescent.es des 8 villes européennes participantes !

    A cette occasion, le Théâtre Thalia/Hambourg diffuse une vidéo des 60 adolescent.es, à découvrir sur leur site internet.

  • #35

    Les Echappées intérieures #35

    Damas. 2011. Nuit d’été. À l’aube de la révolution. Le sort du pays est sur le point de basculer…

    Chroniques d’une ville qu’on croit connaître explore les clivages incisifs et accélérés qu’a connus la société syrienne depuis les premiers mois de la révolution. Une pièce sensible et nécessaire que nous avions à cœur de vous faire découvrir cette semaine du Festival ADO.

    A cette occasion, le co-metteur en scène Mohamad Al Rashi et sa fille Judy Al Rashi nous offrent ces quelques minutes musicales. Une réécriture en arabe de la chanson Samba Em Preludio de Vinicius de Moraes et Baden Powell, créant une douce saudade aux accents orientaux.

  • #34

    Les Echappées intérieures #34

    Carla, Samantha et Justine sont lycéennes à Vire et passionnées de théâtre.

    En cette période de (dé)confinement, nous leur avons posé la question suivante : 
    « Et toi, comment as-tu fait pour t’échapper ? »

  • #33

    Les Echappées intérieures #33

    « Allons, qui que vous soyez, venez voyager avec moi »

    Paul Balagué est l'auteur et le metteur en scène de Chroniques pirates, spectacle initialement programmé lors du festival ADO dans le Bocage.

    Il nous donne la main pour marcher avec lui sur le Chant de la grand’route du poète américain Walt Whitman. Des mots d’espoir, de lutte et de vie, qui sondent l’âme humaine en chemin, "à pied, le coeur léger".

  • #31

    Les Echappées intérieures #31

    Dans le cadre du dispositif Jumelages/ Ministère de la Culture, la compagnie Le K/ Simon Falguières (artistes associé au Préau) a été accueillie en résidence durant 4 semaines dans les collèges Anne Frank (Vassy, 14) et Pierre Aguiton (Brécey, 50) pour créer A mon frère, un spectacle radiophonique autour de la figure de Pierre Dac. Il est question de parler de l’Humour comme acte de résistance, tout en questionnant le rôle des médias dans la pensée collective.

    Suite à des ateliers d'écriture, de jeu théâtral et de techniques vocales/bruitage autour des thématiques du spectacle, les élèves de 3ème ont réalisé de courtes pièces radiophoniques, que nous sommes heureux de vous faire partager.

  • #30

    Les échappées intérieures #30

    Un soir chez Victor H, mise en scène par Lucie Berelowitsch, devait se jouer dans le Bocage ce mois-ci. Le comédien Thibault Lacroix y incarne Victor Hugo, et si son visage vous est familier, c'est parce qu'il était le héros de Je m'appelle Ismaël, dernière création de Lazare, et le devin Tirésias dans Antigone, deux pièces présentées cette saison au Préau.

    Il nous fait voyager dans un temps passé, avec une lecture d'un texte d'André Spire, Poèmes juifs. On se retrouve alors dans une ambiance française bigarrée de début de siècle, une découverte rythmée par la lecture vivante et polyphonique du comédien.

  • #29

    Les Echappées intérieures #29

    La vie des bruits, c'est une série audio imaginée par Najda Bourgeois, comédienne permanente du Préau, spécialement pour les tout-petits !
    "Tout commence chez soi, tout commence en portant attention aux petites choses, tout commence avec tes oreilles et ton imagination"

    Pour cet épisode, il y a :
    Romain Tiriakian au jingle
    Baptiste Mayoraz à la musique et au montage 
    Mehdi Harad à la prise de son et à la voix 
    Najda Bourgeois au scénario, à la voix et aux bruitages

  • #28

    Les Echappées intérieures #28

    Pour sa dernière échappée depuis son jardin confiné, c'est avec Emil Cioran que Jean-Yves Ruf avait très envie de dialoguer.

    « Ce que je sais à soixante ans, je le savais aussi bien à vingt. Quarante ans d’un long, d’un superflu travail de vérification » (...)
    « J’ai décidé de ne plus m’en prendre à personne depuis que j’ai observé que je finis toujours par ressembler à mon dernier ennemi » (...)
    « On ne peut rien dire de rien. C’est pourquoi il ne saurait y avoir une limite au nombre de livres » (...)

    Des aphorismes sur la naissance, la vieillesse, le souvenir, le désir, l'ambition... à écouter sans modération !

  • #27

    Les échappées intérieures #27

    Rodolphe Poulain fait dialoguer un poème d’Esther Granek avec une phrase philosophique de Gilles Deleuze et Félix Guattari. Une invitation à déployer sa pensée, tout en n’oubliant pas le corps, qui exulte dans la lumière, face à la mer. Une lecture qui renvoie, aussi, à la puissance des mots et à leur force évocatrice. Elle nous rappelle que la poésie est essentielle : car en ce moment, comment voir la mer, si ce n’est en l’amenant chez soi, par les mots ?
    Rodolphe Poulain est comédien, mais il passe beaucoup de temps sur des bateaux depuis son enfance. Il jouera dans la prochaine création de Lucie Berelowitsch, justement, un homme en mer.

  • #26

    Les échappées intérieures #26

    « Est-ce que le théâtre est indispensable ?
    « Est-ce qu’il nous aide à vivre ? »

    Pour David Lescot, c'est certain ! A plus forte raison quand le théâtre rencontre la cuisine. Avec une pincée d’humour et une bonne dose de poésie, il nous dévoile un extrait de "Pièce(s) de cuisine" d’Alexandra Tobelaim. Suivez la recette !
    David Lescot est l'auteur et metteur en scène de "J'ENTENDS DES VOIX", théâtre musical autour de chansons normandes - avec 40 adolescent.es de la Maîtrise de Caen et du Conservatoire de Vire au plateau ! - que nous devions accueillir le 9 juin prochain. Nous aurons plaisir à les retrouver au Préau Vire sur la saison 20/21.

  • #25

    Les échappées intérieures #25

    "La Vie des bruits", c'est une série audio imaginée par Najda Bourgeois - comédienne permanente du Préau, spécialement pour les tout-petits !
    "Tout commence chez soi, tout commence en portant attention aux petites choses, tout commence avec tes oreilles et ton imagination"

    À la création de ce 4ème épisode il y a :
    Romain Melmoth Tiriakian aux jingles
    Baptiste Mayoraz à la musique et au montage
    Najda Bourgeois au scénario, bruitages et à la voix
    Mehdi Harad à la prise de son et à l'improvisation rythmique
    Enora Davodeau à la diffusion 

    ...Et une invitée surprise !

  • #24

    Les échappées intérieures #24

    "Un être existe par le monde qui vous est inconnu et soudain en une seule rencontre, avant de le connaître vous le reconnaissez..." (Gaston Bachelard)
    Et si aujourd'hui nous parlions de la rencontre ?
    De retour dans son jardin, Jean-Yves Ruf convie le poète Valéry Larbaud et les philosophes Martin Buber et Gaston Bachelard.... avec un détour vagabond par Rotterdam et la campagne dorée andalouse.

  • #23

    Les échappées intérieures #23

    Julie et Romain sont confinés à Montreuil. Comme tout le monde, ils n'ont jamais autant entendu les oiseaux. Ils ont écrit ensemble cette chanson et l'ont enregistrée à l'aube pour la chanter avec eux.
    Julie Ménard est comédienne et autrice du Collectif Traverse associé au Préau. Quant à Romain Melmoth Tiriakian, il était - souvenez-vous - le guitariste électrique de VILAIN ! Ils reviendront tous 2 rythmer la saison 2020-2021 du Préau de leurs mots et leurs mélodies.

  • #22

    Les échappées intérieures #22

    Clara Lama Schmit est autrice, comédienne et metteuse en scène, et a rejoint cette année l'équipe des transmetteurs du Préau. Elle sera en résidence en 20/21 avec sa compagnie Delos Mekanik pour la création de "Il fera chaud dans les tombes", une adaptation d'Andromaque mêlant habilement théâtre et cirque.
    En attendant de la retrouver très bientôt sur le plateau, elle a choisi de nous faire (re)découvrir La Prose du Transsibérien, de Blaise Cendrars.
    "Ce texte me plaît énormément, pour ses images, son rythme", nous confiait-elle en nous transmettant cette vidéo. "Il y est question du voyage physique impossible mais aussi du voyage mental, de la rêverie poétique que nous faisons, tous en ces temps suspendus, pour échapper à nos quatre murs".

  • #21

    Les échappées intérieures #21

    "La Vie des bruits", c'est une série audio imaginée par Najda Bourgeois - comédienne permanente du Préau, spécialement pour les tout-petits !
    "Tout commence chez soi, tout commence en portant attention aux petites choses, tout commence avec tes oreilles et ton imagination"

    La création de cet épisode c’est :
    Romain Melmoth Tiriakian aux jingles depuis sa chambre à Montreuil
    Baptiste Mayoraz à la musique et au montage depuis sa maison en Suisse
    Najda Bourgeois au scénario, bruitages et à la voix depuis ses escaliers à Banvou
    Mehdi Harad à la prise de son et à l'improvisation rythmique depuis sa chambre au Tertre
    Enora Davodeau à la diffusion depuis son appartement avec vue à Vire

  • #20

    Les échappées intérieures #20

    Cette semaine, Jean-Yves Ruf nous propose une lecture d’intérieur. Mais c’est bien dehors qu’il nous emmène, loin, très loin, à l’Est, vers la Russie, ses grandes steppes, ses petits sentiers.
    Jean-Yves Ruf part marcher avec les écrivains Varlam Chalamov et Vassili Golovanov, pour éprouver le surgissement des mots, au détour d’un chemin.

  • #19

    Les échappées intérieures #19

    Dans "Rien ne se passe jamais comme prévu", la dernière création de Lucie Berelowitsch, Mathilde-Edith Mennetrier est Macha la jeune soeur, espiègle, entière et courageuse. Dans "Inoxydables" (initialement programmé au festival ADO#11), elle est Mia, amoureuse, instinctive, devant soudainement se mettre à fuir l’endroit où elle vit.
    Elle nous fait partager un coup de coeur qu'elle rêve d'entendre dire sur un plateau : "NOUVELLES ET TEXTES POUR RIEN", une oeuvre méconnue de Samuel Beckett. Où il y est question de force justement, de solitude, d'errance, et du sens des mots.

  • #18

    Les échappées intérieures #18

    « Petite de 9 ou 10 ans, elle était réputée mélancolique, sans qu’elle sût bien le sens précis de ce mot répété à l’envi lors des repas de famille. Ce qu’elle savait en revanche, c’était que chaque fois qu’elle pleurait, on la regardait d’un air d’épuisement, tant on ne pigeait pas ce caractère fluctueux. On ne la regardait pas avec des yeux mouillés, mais asséchés par l’habitude…. »
    PARFOIS ROMPRE est la prémisse d’un roman (autofictionnel) d’Adrien Cornaggia – comédien et auteur du Collectif Traverse associé au Préau. Il a cherché longtemps – nous dit-il – comment écrire son obsession pour le désir de disparaître, pour l’évasion… C’est un sujet qui habite nombre de ses récits. Une façon aussi pour lui « d’écrire au-delà du théâtre ».

  • #17

    Les échappées intérieures #17

    « Quand j'étais petite, comme beaucoup de fillettes (et peu de garçons), je voulais être danseuse étoile. Et Casse-Noisette était mon ballet favori. En ces temps confinés, à court d'histoires du soir, en quête d’inspiration, j'ai relu Les Contes d'Hoffmann. J'avais oublié que Casse-Noisette, avant d'être un ballet qui me faisait rêver, était une merveilleuse histoire. La voici, telle que je l'ai raconté un soir à mes enfants » (Céline Milliat-Baumgartner)
    Céline Milliat-Baumgartner - dont vous aviez pu découvrir la pièce « Les Bijoux de Pacotille » cette saison - est artiste du LAB (dispositif de fabrique théâtrale) du Préau. Elle sera en création la saison prochaine à Vire et dans le Bocage.

  • #16

    Les échappées intérieures #16

    "La vie des bruits", c'est une série audio imaginée par Najda Bourgeois, comédienne permanente du Préau, spécialement pour les tout-petits !
    "Tout commence chez soi, tout commence en portant attention aux petites choses, tout commence avec tes oreilles et ton imagination"
    Une histoire de 3 à 8 min, à écouter chaque samedi après la sieste à 16h30.

    La création de cet épisode c'est :
    Romain Melmoth Tiriakian au Jingle depuis sa chambre à Montreuil
    Baptiste Mayoraz à la musique depuis sa cuisine en Suisse
    Najda Bourgeois au scénario, à la voix et aux bruitages depuis sa maison à Banvou
    Mehdi Harad à la prise de son depuis sa maison au Tertre
    Enora Davodeau au montage depuis son appartement avec vue à Vire

  • #15

    Les échappées intérieures #15

    « Au bout de quelle eau suis-je donc si je me vois, au fond ? »
    Fernando Pessoa
    A force d’être confiné, comme dirait Pascal, on quitte un peu son être social, pour approcher
    d’un être plus mouvant, plus argileux…
    Pour ce 4ème rendez-vous, toujours dans son jardin, Jean-Yves Ruf fait dialoguer ce soir trois
    poètes, Fernando Pessoa, Léon-Paul Fargue et Henri Michaux. A travers l’écriture, ils se
    questionnent sur l’être humain, être vivant, tissé de milliers de fils.

  • #14

    Les échappées intérieures #14

    Artiste puissante et solaire - entre la chamane et la poétesse rock - Estelle Meyer revendique un monde fantasque où la poésie vient se percuter à la rêverie. Nous aurons la joie de l’accueillir au Préau la saison prochaine... Elle nous offre un chant d'amour et de courage, parenthèse lumineuse depuis son appartement.

  • #13

    Les échappées intérieures #13

    Delphine Hecquet est l'autrice et metteuse en scène de "Nos Solitudes", que vous aviez pu découvrir au Préau juste avant sa fermeture. Elle nous emmène dans les rues d’une ville au printemps bourgeonnant. Elle marche, regarde, filme. Ici, un piano, un texte et une voix s’entremêlent. Ils entrent en écho avec les images tremblées au sol, les ombres portées sur les murs. Leur légèreté et leur fragilité nous offrent une plongée lumineuse en nous-même, dans notre propre errance.

  • #12

    Les échappées intérieures #12

    "La vie des bruits", c'est une série audio imaginée par Najda Bourgeois, comédienne permanente du Préau, spécialement pour les tout-petits !
    "Tout commence chez soi, tout commence en portant attention aux petites choses, tout commence avec tes oreilles et ton imagination"
    Une histoire de 3 à 8 minutes, à écouter chaque samedi après la sieste à 16h30.
    Premier épisode à découvrir ici.

  • #11

    Les échappées intérieures #11

    "Il est des mots qui à peine prononcés, à peine murmurés, apaisent en nous des tumultes".
    Jean-Yves Ruf accueille François Cheng, Gaston Bachelard et Blaise Cendrars dans son jardin.  Une lecture en plein air, au souffle poétique, qui nous invite à respirer.

  • #10

    Les échappées intérieures #10

    Cette échappée intérieure sera musicale avec une composition originale de Sylvain Jacques - ATLAS NINE RETURN'S - qu'il nous a envoyée depuis chez lui.
    Comédien, musicien et créateur sonore, Sylvain Jacques a collaboré à de nombreuses créations de Lucie Berelowitsch :  Antigone, Rien ne se passe jamais comme prévu, Lucrèce Borgia, Un soir chez Victor H.... Un voyage sonore et sensoriel à découvrir ici.

  • #9

    Les échappées intérieures #9

    Alors qu’il se lance avec Julie Ménard dans l’écriture du 3ème épisode - tant attendu - de PLUS BELLE LA VIRE, Jérémie Fabre nous fait partager les réflexions décalées d'un auteur confiné, sur l’écriture et la création...
    Faudra-t-il inventer des histoires sans intrigue ? Repenser les personnages [masqués] - derrière leurs fenêtres ? Est-ce que l’on aura encore quelque chose à dire ?

  • #8

    Les échappées intérieures #8

    Pensé pour le très jeune public dès 18 mois, CETO déploie une série de tableaux - sonores et visuels - autour de l’univers sous-marin. Un spectacle du Collectif IN VIVO, doux et onirique, que nous étions impatients de vous faire découvrir samedi 4 avril au Préau. En attendant – la saison prochaine - de plonger avec vous et vos tout-petits dans les profondeurs de l’océan, la scaphandrière Psari s’entraîne à la maison…

  • #7

    Les échappées intérieures #7

    Après nous avoir proposé une lecture du poète suédois Tomas Tranströmer, Jean-Yves Ruf convoque Marc-Aurèle et Spinoza dans son jardin… le temps d’une échappée philosophique.

  • #6

    Les échappées intérieures #6

    Jonathan Genet était Jonas, le grand frère en quête de l’Oiseau de Feu dans la dernière création « Rien ne se passe jamais comme prévu » de Lucie Berelowitsch.
    Dans la pièce Weit Weg, on le retrouvait « fils de Morphée » - comme se plaît à le dire la chorégraphe Leo Zurfluh - à diriger l’inconscient (amoureux) de cette dernière.
    Les voici tous les deux, dans leur appartement, dans un rêve étrange et poétique où licorne et corps dansant éprouvent l’expérience du huis clos…

  • #5

    Les échappées intérieures #5

    C’est du fond de son appartement que Simon Falguières – artiste associé du Préau – nous envoie un témoignage poétique et décalé de son confinement. « Laissons aller les mots, on verra bien ce qu’ils nous disent », nous exprimait-il suite à notre proposition. Auteur-metteur en scène du "Nid de Cendres", vous aviez pu aussi le découvrir comédien dans "Le Journal d’un autre". Il reviendra rythmer la saison 2020-2021 de son écriture et sa soif de théâtre.

  • #4

    Les échappées intérieures #4

    Danse, cirque, arts visuels, musique et anthropologie s’entrecroisent dans le spectacle SELVE pour dresser le portrait d’une jeune femme amazonienne, Sylvana Opaya.
    Une création du GdRA que nous avions hâte de vous faire découvrir, programmée dans le cadre de SPRING, festival des nouvelles formes de cirque en Normandie.
    Un grand merci à la compagnie qui nous offre l’occasion de découvrir – en exclusivité – la captation intégrale du spectacle.

  • #3

    Les échappées intérieures #3

    Longtemps, l’oralité de l’écriture de Blaise Cendrars a accompagné Jean-Yves Ruf, comédien et metteur en scène. Créé dans le Bocage, vous deviez découvrir – vendredi 27 mars - J'AI SAIGNÉ, à la salle des fêtes de Montchauvet (14) avant une tournée dans le Bocage puis au Préau.
    Afin de patienter jusqu'aux séances de rattrapage sur la saison 2020-2021, nous vous proposons de passer quelques minutes avec Jean-Yves Ruf …. dans son jardin.
    Et parce qu'il aime nous surprendre, il n'y sera pas question de Cendrars ce soir, mais d'un poète suédois qu'il affectionne particulièrement.

  • #2

    Les échappées intérieures #2

    Vous aviez suivi les aventures trépidantes du feuilleton théâtral PLUS BELLE LA VIRE ?!
    En cliquant sur les liens ci-dessous vous pourrez lire (ou relire) les premiers épisodes écrits par Jérémie Fabre ... en attendant l’épisode 3 !

    Épisode 1 - L'envers du décor
    Épisode 2 - Toutes les versions de nous

  • #1

    Les échappées intérieures #1

    Faisant partie de l'une des rares compagnies indépendantes d’Ukraine, elles étaient le chœur ardent de la pièce ANTIGONE, que nombreux d'entre vous ont pu découvrir début mars. Comédiennes, musiciennes, chanteuses, les Dakh Daughters devaient revenir à Vire - samedi 21 mars - nous proposer un concert - spectacle. En attendant de les retrouver la saison prochaine, puisqu’il n'est plus possible, elles ont enregistré de chez elles - en Ukraine - un mot que nous vous transmettons.